Parentalité positive éclairée

La parentalité positive soulève de nombreux débats. Est-ce un idéal irréel? un dogme prônant le laxisme? L’engrais des enfants tyrans? Et pourquoi faire?

La parentalité positive, la bienveillance, être plus à l’écoute, plus empathique… sur le principe, tout le monde a envie d’être bienveillant.

Et c’est bien beau tout cela, mais sans outils, on a vite fait d’épuiser nos réserves de patience. Et céder à l’appel de méthodes « traditionnelles » est très tentant, surtout au regard de leur apparente efficacité redoutable.

Alors bien entendu, tout le monde a envie de moins crier, d’avoir des enfants qui écoutent mieux, qui sont plus autonomes, plus confiants, plus ordonnés…

Mais soyons réalistes. Un enfant reste un enfant. Vous n’allez pas revenir des Ateliers du Citron avec une baguette magique qui transformera votre mini-tornade en image d’Epinal.

Mais alors, comment ça se passe?

Ce que je vous propose, ce sont des ateliers interactifs, en groupe, au sein desquels vous trouverez des informations claires, concrètes, étayées, sur le développement de l’enfant à la lumière des dernières découvertes en neurosciences.

Catherine Gueguen – Pour une enfance heureuse

Au sein des Ateliers du Citron, on partage, on échange, et l’on aborde les thèmes de la périnatalité et de l’éducation en profondeur.

La vulnérabilité de l’enfant est bien plus profonde que son infériorité physique et psychique.
Son cerveau en plein développement est extrêmement fragile.

On se questionne, on s’interroge, on remplit sa boite à outils d’astuces et d’éléments de compréhension.

On se débarrasse de la culpabilité, on s’entoure de soutien, on se donne un temps à soi.

On apprend à éduquer sans punir. On s’entraîne à se faire entendre sans crier.

On comprend la nécessité de préparer pour l’enfant un environnement qui lui permette de répondre à ses besoins, sans contrevenir aux nôtres.

Au sein des Ateliers du Citron on apprend la résolution de conflits sans perdants, pour se faire respecter en étant respectueux de l’autre.

On aborde aussi l’aspect pédagogique de l’éducation, et en s’appuyant les travaux de Maria Montessori.

La motivation doit être interne

Tout ce travail demande d’accepter de changer notre rapport à l’éducation, notre vision de l’enfant. Il nous incombe de modifier totalement le paradigme de notre relation à l’enfant. Cela requiert une motivation profonde et interne. Cette démarche requiert courage, ténacité et engagement.

Accepter nos erreurs sur ce chemin, nos sorties de route, est essentiel pour mieux les comprendre et progresser.

Comme un semeur; à chaque parent, éducateur, ou professionnel de la petite enfance qui participe aux Ateliers du Citron, je confie de petites graines de bienveillance, que chacun choisira de faire germer, ou non, et de répandre à son tour. Pour un monde plus beau, plus éclairé, et, je l’espère, plus en paix.

Consultez notre programme !

Pour vous inscrire, c’est par ici !